Le coin du touche à tout » CNC

Modification CNC : Découpe de vinyles à la CNC

En surfant sur le net, j’étais tombé sur ça : http://r.ebay.com/OoDWM3
Un mini porte lames (les lames sont maintenues entre deux micro roulements, la rotation de cette dernière est libre), et la lame est maintenue par un aimant.

Pour le prix, cela peut être intéressant de bricoler la CNC et s’en servir de « plotter » de découpe.

J’ai donc reçu l’objet, et ai entrepris une petite modification de l’axe Z pour y loger un système de maintien.
Voici la modélisation de ce que je voulais faire :
En résumé, il n’y a pas d’axe Z à gérer, le porte cutter doit avoir une liaison souple, son propre poids devrait suffire à découper la face du vinyle (sans attaquer le papier support).
Au début je voulais l’équiper d’un petit ressort de rappel, mais je n’en n’ai pas encore ressenti le besoin. Peut être qu’il suffirait juste de lester le tout avec une ou deux rondelles suivant l’épaisseur et la qualité du papier à découper.

La suite en images :

 
 
L’ensemble est réalisé en Aluminum de 12mm d’épaisseur pour le porte broche, et de 10mm pour la plaque support :


L’ensemble des pièces (les roulements utilisés sont des roulements standard de roller, des 608ZZ, ils sont maintenus par des petites entretoises épaulées, deux d’entre-elles sont volontairement percées excentrées pour permettre un réglage fin) :

Une fois assemblé :

L’objet en question :

Il m’a juste suffit de percer la bride de maintien de la broche pour pouvoir fixer le dispositif à la demande :

Le premier test de la machine :

Une fois la partie « négative » retirée :

et voilà :

Une petite vidéo de démonstration (désolé pour la vidéo verticale …) :

 

j’espère que cet article vous inspirera, bon bricolage !

Strib

 

Filed under: CNC, Divers/Outillage, Pages principales | Commentaires fermés sur Modification CNC : Découpe de vinyles à la CNC

Un bras articulé pour Ecran/Clavier

Afin d’optimiser la place dans l’atelier, j’ai décidé de rendre l’écran le clavier et la souris solidaires de la CNC.
Le tout sur un bras articulé afin de pouvoir le replier lorsque je ne m’en sers pas.
En fait, dans sa configuration actuelle, la machine me bouche l’accès à mon tour à bois. Donc il fallait réagir ! 🙂

J’ai pris l’habitude de commencer tous mes nouveaux projets sur sketchup, histoire de se rendre compte des proportions, et de déceler un problème technique auquel on aurait pas pensé.
J’ai donc créé cette ébauche, afin de sortir les plans des différentes pièces, et commencer la fabrication.
Comme d’habitude, le cahier des charges est simple : que de la récup !

Le plan Original (images cliquables) :

 

Au fur et à mesure de la fabrication, je me suis rendu compte que malgré le sur dimensionnement des articulations (gond diamètre 16 !), l’élasticité et le jeu aussi faible soit-il, faisaient que le mât n’était pas vertical…

J’ai donc modifié le plan, et ai adapté un point de triangulation en cours de fabrication. Le plan définitif est donc celui ci :

La réalisation a duré une petite semaine, le soir, après le travail. Et j’ai terminé le weekend.
Voici les détails de la fabrication :

 

Profitant que les journées sont particulièrement ensoleillées en ce moment, je me suis décidé à terminer la finition du bras. Après sablage et nettoyage, mise en peinture (Hammerite gris martelé). Voilà le résultat.

 

Espérant que cela vous inspire.
Bons bricolages !

Strib

Une WEBCAM tout métal pour ma CNC

Un accessoire bien sympa pour pouvoir se positionner précisément, ou dégauchir un étau, une pièce sur la CNC.
Un plugin gratuit permet de l’intégrer à Mach3, qui fonctionne avec n’importe quelle webcam tournant sur windows XP.
J’avais dans mes cartons, une vieille webcam TRUST qui ne fonctionnait plus que sous windows… XP justement !


Certes, sa résolution VGA n’est pas terrible, mais amplement suffisante puisque l’objet à pointer est relativement près : environ 8 centimètre !

J’ai donc décidé de la démonter, et d’usiner un boitier en aluminium qui sera fixé au portique de la CNC. Seul impératif fixé au départ : ne pas gêner les courses X et Y du portique !

C’est tout petit, mais facile à démonter…

Le boitier est tiré d’un bloc d’alu, je commence à le cuber à la fraiseuse, et le prends en mandrin 4 mors sur le tour afin d’usiner le passage de l’objectif

Une fois le canon de visage tourné, je retourne le boitier et le reprends dans le mandrin 3 mors

Après avoir repéré les 2 vis de fixation, je les perce à 1,7mm et je taraude.
Comme je n’ai pas de taraud en M2, j’ai utilisé une vis que j’ai tronquée…

Usinage du capot arrière

La boite est terminée …

La patte de fixation est tirée d’une chute de plat d’alu

Je perce le capot et le corps de la caméra ensemble pour un parfait alignement des vis de fixation

La patte est mise en place provisoirement pour apprécier le dégagement à réaliser pour la broche

Le dégagement est usiné, on va pouvoir tout mettre en place !

Voilà le résultat ! Impeccable, et pas de perte sur les courses X, Y et Z (la plaque fait la même épaisseur que l’écrou de la vis à bille du Z

 

Après avoir usiné un petit bouchon en plastique (très important afin de protéger l’objectif des salissures).
L’utilisation est assez simple, rendez vous sur le Site de kd-dietz pour télécharger le plugin.
Voici deux captures qui montrent à quel point ce petit plugin est pratique pour dégauchir un étau par exemple :

J’espère que cet article vous aura convaincu de l’utilité de cet accessoire, je vous le conseille vivement !
Bons usinages !

Strib

Filed under: CNC, Mécanique | No Comments

Des mousses de calage

Je me suis équipé au fil des ans, de pas mal d’outils à main de marque Facom. Que ce soit boites à cliquets, clés plates, clés à pipe etc …
Je les ai achetés au fil du temps, dans des coffrets individuels ou à l’unité selon mes besoins.
Puis sont apparues, les servantes d’outils, devenues accessibles pour le grand public. Soit on l’achète complète (chère !), soit on achète vide et on prend des modules à part, mais il n’y a jamais la configuration qui convient …
Il y a quelques mois, voyant que je m’intéressait de près à cette configuration, on m’a offert une servante vide, j’ai donc décidé de créer les mousses de calage moi même.
S’il avait fallu prendre les côtes des outils un à un, cela aurait été un chantier interminable !
Heureusement que je suis tombé sur un site : www.tracepartsonline.net . Ce site, comme beaucoup d’autres que j’ai découvert par la suite, regroupe non seulement les dessins techniques de beaucoup de matériels, dont les outils Facom, mais aussi les fichiers 3D !
Beaucoup plus faciles à importer dans un logiciel de D.A.O./F.A.O., l’opération a été bien facilitée !

J’ai donc pu importer un à un les objets dans CAMBAM (le logiciel graphique de création de g-code pour la CNC), utiliser les lignes intéressantes, et j’ai donc pu créé les différentes étapes d’usinage. J’ai acheté de la mousse sur un site de vente en ligne en 30mm d’épaisseur, j’ai commandé de quoi faire un tirroir avec 2 mousses pour des raisons de commodité, et de capacité de ma machine.

Voici les étapes en image :

 

 

 

 

 

A bientôt et bons bricolages !
Strib 

Construction du meuble support de la CNC

Tout est parti de là. Le meuble réalisé par l’excellent Diomedea dont j’ai copié l’idée avec son aimable autorisation.
Pour commencer, voici les plans, effectués sous Sketchup, la structure est issue de sections importantes pour gagner en stabilité. Ces sections sont faites de lamellés collés de trois épaisseur de 21mm. Les assemblages à double tenon participent à cette solidité.
Quelques modifications ont été effectués après les plans, mais rien d’important.

Le défi de ce meuble, c’est de réussir à usiner des doubles tenons à l’aide de ma petite kity …

Place au plans :

 

null
(Clic droit / afficher l’image pour la voir à la taille d’origine)

Voilà un meuble support bien stable, merci JP ! 😉

Reste à trouver une place digne de ce nom, et une solution pour loger l’écran/clavier/souris …

Filed under: CNC, Menuiserie | No Comments

Arrivée de la CNC 6040

La première chose qu’il faut souligner c’est la rapidité de livraison. Commandée directement en chine, la machine m’a été livrée exactement 4 jours après la commande, c’est tout bonnement impressionnant.

Elle est livrée dans deux cartons, le portique est déjà pré assemblé, il est dans le carton principal. La table est livrée toute seule dans un autre carton.

 

Mise en place temporaire sur ma servante, on se rend compte qu’elle n’est pas trop adaptée, mais cela dépanne …

Toutes les commandes répondent bien, la configuration s’est bien passée, on va pouvoir commencer nos petits usinages !!!
Filed under: CNC | 1 Comment